17 janvier, 2013 | | Côtes de Castillon |

Château de Belcier à Bordeaux

Les Salles, c’est le nom d’un petit village de l’appellation des Côtes de Castillon, voisine de Saint Emilion.  On n’y compte pas plus de 360 habitants, mais une bonne quinzaine de domaines viticoles, sans compter les vignerons coopérateurs. Le Château de Belcier est le plus important d’entre eux, avec 48 hectares de vignes d’un seul tenant. Le château lui-même est une belle bâtisse du 18ème siècle, qui doit son nom au seigneur François de Belcier, qui fut guillotiné en 1794.

Le château resta debout, et il appartient depuis 1987 à la société d’assurances mutuelle de la MACIF, qui y a opéré une rénovation exemplaire, tant  à l’extérieur qu’à l’intérieur. Grâce à ces travaux, Belcier est devenu l’un des sites viticoles les plus agréables des Côtes de Castillon. Des arbres vénérables, nés en même temps que le château, montent la garde dans un environnement vallonné qu’habille une belle lumière.

Le vignoble est dédié aux vins rouges et rosés, ces derniers principalement issus du cabernet franc, de couleur pâle et plaisamment fruités. Les rouges se déclinent sur plusieurs étiquettes : Le Pin de Belcier pour une cuvée haut de gamme à base de vieux malbecs, cabernets et merlots, vinifiés en bois neuf ; le Château de Belcier, pour 200.000 bouteilles d’un vin de garde charnu, épicé et assez puissant dans les derniers millésimes, donc à attendre ; enfin le Château de Monrecueil, pour trente mille bouteilles d’un bordeaux supérieur, très sympa, souple et facile mais sans faiblesse. Les deux premiers adhèrent à l’appellation Castillon Côtes de Bordeaux.

Le terroir est celui de la très classique côte argilo-calcaire, avec des pentes ensoleillées et bien ventilées, dont les vignes sont enherbées. Reste que Belcier n’a pas encore l’image ou la réputation qu’il mérite au regard de la tenue de ses vins et de la beauté du lieu. L’étiquette n’est pas aussi connue que devraient l’être ces vins bien typés, aptes à une longue garde, équilibrés et toniques. Mais cela viendra sûrement…

Commentaires fermés pour cet article.