31 décembre, 2012 | | Distribution |

Foires aux vins 2012, un bilan globalement positif

Malgré une conjoncture peu favorable et à une exception près, les foires aux vins des grandes enseignes nationales font apparaître des résultats en progression sur 2011, profitant surtout aux points de vente de taille intermédiaire.

A lire les chiffres diffusés par les leaders de la grande distribution, 2012 aura été une bonne année pour les foires aux vins d’automne. Il apparaît également que cette progression ait davantage bénéficié aux magasins de type supermarché. L’exemple le plus marquant est celui du réseau Intermarché, lequel présente un chiffre d’affaires en hausse de 11,16 % par rapport à celui de 2011.

Même constat chez Carrefour dont les supermarchés (Carrefour Market) affichent une progression enviable de 12,5 %, tandis que son parc traditionnel d’hypermarchés se contente d’un + 4 % sur son bilan de l’an passé. Autre enseigne de même profil, Système U peut se prévaloir d’une réussite avec l’annonce d’une augmentation de 6,3 % de son bilan 2011. Toujours dans cette catégorie de magasins, Monoprix affirme une satisfaction à sa manière, déclarant « reconduire le succès de l’an passé », selon les termes d’Emmanuel Gabriot, responsable de la filière vins du groupe. Ce dernier insiste d’ailleurs sur ce bon résultat en arguant que Monoprix inaugure la campagne des foires aux vins juste à la rentrée de septembre, une période propice à des achats plus prioritaires.

Seul Auchan avoue une baisse de 4% sur sa base de 2011. Cependant, ce pourcentage négatif est à relativiser car l’habituelle supériorité de son offre en crus classés et autres grands bordeaux lui a été préjudiciable cette année-ci. Fabrice Matysiak, son acheteur attitré pour les bordeaux, confie que les grands crus vendus au-dessus de 50 € n’ont guère trouvé preneur, tout comme les étiquettes considérées comme spéculatives, proposées dans le millésime 2010 à des tarifs parfois supérieurs à ceux des très cotés 2009. Par son poids financier, ce manque à gagner a pesé sur le bilan de ce distributeur, qui, en dehors de ça, s’avère positif, avec une hausse de l’ordre de 5-6 %.

Il est à noter que le groupe Casino et les centres E. Leclerc ont choisi de ne pas publier officiellement leurs résultats.

Commentaires fermés pour cet article.