23 novembre, 2012 | Viticulture | Ampélographie |

Le Marmandais relance l’abouriou

L’abouriou est un vieux cépage noir du sud-ouest, que l’on dit originaire du Lot et Garonne, où il était répandu au 19ème siècle. Mais le vingtième siècle a failli lui être fatal, et il fut même classé en voie de disparition. Les viticulteurs du Marmandais ont décidé de lui redonner une chance, et aujourd’hui on compte 150 hectares d’abouriou dans leurs vignes, ce qui peut être considéré comme une sorte de renaissance. A noter qu’il ne représente même pas 500 hectares de culture sur l’ensemble de la France.

L’abouriou est un cépage précoce, fertile et résistant, qui donne des vins rouge foncé très colorés, un peu rustiques, tanniques, francs et fruités. Il constitue un élément appréciable, quoiqu’oublié, du patrimoine ampélographique de l’Aquitaine, et représente une alternative utile dans un vignoble où le merlot a pris une place excessive.

Les Côtes du Marmandais sont un petit vignoble du Lot et Garonne, où 80 viticulteurs produisent environ 50.000 hectolitres de vins rouges, blancs et rosés. Ils ont mis en place un conservatoire pour sauver, étudier et cultiver à bon escient « leur » vieux cépage abouriou, et contribuer ainsi à la diversité de leur encépagement.

Commentaires fermés pour cet article.