14 novembre, 2012 | | Vendanges |

Bordeaux : un millésime 2012 à découvrir

Le millésime 2012 que les viticulteurs girondins sont en train de vinifier commence à livrer quelques-uns de ses secrets. Compte tenu de l’hétérogénéité entre les couleurs, les appellations, les modes de culture et même d’une parcelle à l’autre, il est difficile de résumer en une phrase une récolte qui affiche des différences notables de nature et de qualité. Mais on sait au moins que le millésime 2012 sera à Bordeaux de moindre volume que la moyenne, de 20% de baisse globale à quelquefois 50% pour certains ; on sait aussi que la qualité sera certainement supérieure à ce qui était supputé début septembre.

La météo n’a pas épargné la vigne tout au long de l’année, avec un hiver très froid, et un printemps pluvieux, marqué par des hausses inhabituelles des températures. S’en sont suivis coulure et millerandage, une floraison difficile, et une véraison tardive. A quoi s’est ajoutée une forte pression du mildiou, de l’oïdium et du botrytis, ce dernier étant généré par la présence de vers de la grappe.

Heureusement les mois d’aout et septembre ont ramené un soleil bienfaiteur dans les vignes et les raisins ont pu presque partout mûrir convenablement, mais dans la proportion de rendements limités. Grâce à cette fin d’été et malgré des pluies intermittentes, les vendanges se sont bien passées, et le millésime se montre très satisfaisant, excellent pour les blancs secs, bon à très bon pour les vins rouges. Les grands crus, qui ont pu travailler leurs vignes sans compter leur budget, et trier très soigneusement la vendange, ont dans leurs chais d’excellentes cuves de merlot et de cabernet, qui annoncent des vins de très bonne qualité.

Commentaires fermés pour cet article.